Mai 28, 2017

Culture COM : « Shockvertising ». La pratique est ancienne, le mot est récent. Mais en quoi consiste ce dispositif publicitaire ?

Retour à la une

benetton.jpg
Réponse :

  • Bien avant qu’on ne l’appelle ainsi, Benetton pratiquait le shockvertising.
  • Mot-valise qui contracte shock et advertising, cette technique publicitaire consiste à provoquer le consommateur par une communication agressive, violente, érotique voire trash, de nature à susciter des réactions et des émotions fortes.
  • C’est une façon de capter, à moindre coût, l’attention.
  • Avec le risque, bien mis en évidence par certaines campagnes de Benetton, de choquer
    durablement.
  • Le shockvertising s’est beaucoup développé ces dernières années, notamment autour de la communication relative à certains graves sujets de société : Sida, accidents de la route.
  • Mais le procédé fait débat dans le monde de la publicité.
  • Si l’on admet l’intérêt de la technique pour les thèmes qui sont eux-mêmes de caractère violent, son utilisation en dehors de ce contexte commence à être remise en cause.

 

Powered by WPeMatico